Ces quelques lignes, sans être un historique complet, tendent à présenter de manière succincte l’évolution de la Franc Maçonnerie Libérale en Suisse ainsi que les origines 

et la situation actuelle du Grand Orient de Suisse anciennement Grande Loge de Suisse. Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, la Grande Loge Suisse Alpina s’aligne de plus en plus 

sur la prétendue orthodoxie anglaise et les pressions pro-dogmatiques s’y accentuent progressivement.

Quelques Frères, opposés à la subordination de l’Alpina à Londres, contactent le Grand Orient de France afin de constituer une Loge de cette puissance maçonnique à Lausanne. 

C’est ainsi que la Loge Lumière et Travail est en 1955.  A cette époque, des Frères hollandais, autrichiens et suisses songent à grouper des Loges libérales en une Grande Loge Europe. 

La consécration de l’Obédience a lieu à Genève en 1956. Plusieurs Frères pressentent l’opportunité de fonder une Puissance Maçonnique Suisse à caractère libéral. 

Ce sera le Grand Orient de Suisse, fondé le 24 juin 1959 et composé de trois Loges : Evolution et Anderson à Lausanne, et Zur Leuchtenden Flamme à Zurich.

Un nouveau chapitre de la Franc Maçonnerie Libérale s’ouvre en 1961, par la signature de l’Appel de Strasbourg. Le Grand Orient de Suisse est l’une des onze Puissances Maçonniques fondatrices.

Après de nombreuses péripéties liées aux relations entre la Grande Loge Unie d’Angleterre et l’Alpina, et les questions de reconnaissance associées, 

des Frères de Genève fondent, en 1966, la Loge Fidélité et Liberté. Mais faut il concentrer les Loges Libérales au sein du Grand Orient de Suisse 

ou créer une Grande Loge de Suisse susceptible d’accueillir de nouveaux ateliers désireux de rompre avec l’Alpina ? Sept Loges optent pour la seconde solution.

Le 24 juin 1967, en présence de plus de 200 Frères de sept Obédiences, les trois Loges genevoises Fidélité et Liberté, Apollonius de Tyane, Mozart et Voltaire 

alliées aux deux Loges lausannoises : Evolution et Anderson et aux deux Loges zurichoises : Diethelm Lavater et Jean Gaspard Lavater constituent la Grande Loge de Suisse. 

Le Grand Orient de Suisse, après avoir rempli sa mission, suspend ses travaux. 

Depuis 1967, la Grande Loge de Suisse, continuatrice de la Franc-Maçonnerie Libérale, représentée jusqu'en 1966 par le Grand Orient de Suisse, 

s’est consolidée sur le plan intérieur par l’apport de nouveaux Ateliers et, à l’extérieur, par le renforcement de ses relations avec les autres Puissances Maçonniques libérales.

Composé d’une vingtaine de Loges, notre Fédération, dans sa croissance et son adaptation au monde moderne a changé d’appellation et se nomme maintenant, Grand Orient de Suisse 

sur décision du Convent de novembre 1995 de la Grande Loge de Suisse.

In fine les dernières étapes sont 1996 puis 2006 lors des Convents annuels, les Loges du GOS adoptent les constitutions et règlements du Grand Orient de Suisse que nous connaissons aujourd’hui.

Le G.O.S. reconnaît tous les Rites maçonniques conformes à la définition de la Loge juste et parfaite de l'appel de Strasbourg. 

Les Loges qui le composent pratiquent exclusivement les degrés de la Maçonnerie symbolique.